5 alternatives à Erasmus pour partir à l’étranger sans regret

5 alternatives à Erasmus pour partir à l’étranger sans regret

Tu as raté le coche pour partir faire tes études à l’étranger ou tu n’as pas été sélectionné pour partir ? Aujourd’hui, tu regrettes un peu de ne pas avoir une expérience à l’étranger à mettre dans ton CV…

Pas de panique, car bonne nouvelle : Erasmus n’est pas l’unique moyen de partir à l’étranger lorsqu’on est jeune !

Dans cet article, tu trouveras 5 alternatives qui te permettront d’améliorer ton niveau en langue, de vivre une expérience unique et revenir avec un super CV.

stage etranger alternatives erasmusAlternative 1 : Partir en stage

Si tu es encore étudiant et que tu dois effectuer un stage sur une longue période, pourquoi ne pas le faire à l’étranger ?

Tu rentreras avec une expérience intéressante et un niveau en langue non négligeable.

Les conditions

Si tu souhaites partir faire un stage à l’étranger de 3 à 12 mois, tu dois avoir validé au moins une première année d’études universitaires.

De plus, tu dois trouver un stage avant de t’adresser à ton service des relations internationales.

Trouver un stage

Je t’accorde que trouver un stage à l’étranger n’est pas très facile… Mais voici quelques conseils qui t’aiderons à trouver ton futur stage !

Tu peux commencer par éplucher ton carnet de contact et demander au monde entier si quelqu’un cherche un stagiaire français !

Utilise LinkedIn également, un réseau social international pour les professionnels ! Il suffit que l’un de tes contacts connaisse des personnes à l’étranger pour que ton CV fasse le tour du monde Winking smile

Pour éviter les stages photocopieuses, renseigne-toi bien avant de partir sur les tâches que tu vas devoir effectuer, et si possible, prendre contact avec d’anciens stagiaires de cette entreprise pour connaître leur avis.

printer-2178753_1920

Tu peux également tenter d’envoyer des candidatures spontanées dans des entreprises accessibles qui ont potentiellement besoin d’un stagiaire français pour traduire des textes ou qui s’intéressent au marché français par exemple.

Sinon, pour mettre toutes les chances de ton côté, postule à un maximum d’offres de stage sur des sites d’annonces comme :
–    Welcome to the Jungle
–    CV Library pour l’Angleterre (stage = “internship”)
–    Career Builder pour les États-Unis (stage = “internship”)
–    Opcion Empleo pour l’Espagne (stage = “practicas”)

Si tu veux vraiment t’assurer de trouver un stage, MyInternship Abroad te propose un accompagnement à 1500€ pour te mettre en relation avec des entreprises qui cherchent des stagiaires, la lecture et la correction du CV et de la lettre de motivation, et l’organisation d’entretiens blancs en anglais. Tu ne payes que si tu trouves un stage !

La recherche de stage est assez fastidieuse, mais c’est l’occasion de tester ta motivation ! Bonne chance à toi Smile

Partir travailler

Partir travailler dans un pays étranger est parfois la meilleure façon pour se sentir complètement immergé dans la culture. Et pour cela, tu as différentes options !

 

au pair alternatives erasmusAlternative 2 : Travailler Au pair

Récemment, beaucoup de jeunes témoignent de leur mauvaise expérience dans des familles qui les exploitaient… Et c’est vrai que c’est un risque à ne pas négliger.

Cependant, le système a également fait ses preuves. Le principe est simple, tu dois garder des enfants contre le gîte, le couvert et de l’argent de poche. De plus, depuis que ce système existe, des  lois sont maintenant en place pour assurer le bon déroulement du séjour dans certains pays comme c’est le cas notamment aux États-Unis, au Danemark, en Italie, en Espagne ou en Norvège.

Les démarches

Pour faciliter la rencontre entre les familles et les jeunes au pair, il existe des associations comme l’Ufaap qui répertorient les agences, entreprises ou associations qui te mettront en contact avec les familles.

Les conditions

Les conditions varient en fonction des pays, il n’est pas nécessaire d’avoir un diplôme pour garder des enfants, mais un BAFA est souvent un atout.

En règle générale, il faut avoir entre 18 et 26 ans et avoir le permis pour partir aux États-Unis.

Les conditions pour partir en tant qu’au pair aux États-Unis sont beaucoup plus strictes que dans d’autres pays, pour plus de renseignements, clique ici.

Sinon, la durée du séjour peut-être de 2 mois en été ou à partir de 6 mois jusqu’à 1 an renouvelable 1 fois.

Alternative 3 : Travailler avec un Working Holiday Visa

Le Working Holiday Visa est idéal pour les jeunes de moins de 30 ans qui souhaitent voyager dans un pays pendant 1 an et qui souhaitent travailler là-bas pour financer son voyage.

working holiday alternatives erasmus

Les conditions

Pour demander ce visa, il y plusieurs conditions comme avoir entre 18 et 30 ans (35 ans pour le Canada), ne pas avoir d’enfant à charge pendant le voyage, posséder un billet d’avion retour et avoir des ressources suffisantes pour les 3 premiers mois (2500 €), présenter un certificat médical attestant de ta bonne santé, posséder une bonne assurance et n’avoir pas encore bénéficié d’un tel visa.

Le visa est valable 1 an et les périodes travaillées ne peuvent dépasser 3 mois auprès d’un même employeur.

Les sites pour faire sa demande de visa

–    Nouvelle Zélande
–    Australie
–    Japon (demande de visa dans un bureau de l’ambassade)
–    Canada
–    Corée
–    Singapour

Attention : vous pouvez voyager et/ou étudier pendant 12 mois maximum, travailler pour subvenir à vos besoins, mais si ton but principal est de travailler, ce visa n’est pas la bonne solution.

Pour plus d’informations sur les demandes de visas, je te conseille de te rendre sur le site working-holiday-visas.com ou tu auras toutes les démaches, conditions à remplir pour chaque demande de visa…

Partir comme bénévole

Partir en stage ou travailler à l’étranger te paraît trop compliqué ? Alors tu vas particulièrement apprécier partir en tant que bénévole à l’étranger !

Group of happy and diverse volunteers

Alternative 4 : Le V.I.E (Volontariat international en entreprise ou administration)

L’objectif du V.I.E. était de remplacer le service militaire à l’étranger en service civil.
Aujourd’hui, le V.I.E. est un système de stages allant de 6 à 24 mois dans des entreprises ou administrations françaises implantées à l’étranger.

Les conditions

Pour bénéficier de cette opportunité, tu dois avoir entre 18 et 28 ans au moment du départ et trouver une mission sur www.civiweb.com ou en candidature spontanée.

Tu dois passer un entretien comme n’importe quel recrutement.

Tu dois également passer des examens médicaux auprès de médecins agréés par la DASS avant de partir. Dans le cadre de cette visite, un contrôle de tes vaccins sera réalisé.

Les avantages

Comme dans une entreprise en France, tu seras amené à effectuer des tâches comme un salarié.

L’intérêt d’un VI est d’accéder à des responsabilités bien souvent plus élevées que celles accessibles en France à un “junior”.

Tu toucheras aussi une indemnité variant de 1100 à 2900 euros en fonction du pays. Cette rémunération n’est pas imposable, mais n’ouvre pas de droit aux Assedic.

De plus, comme tu travailleras sous un statut public, tu auras le droit à une défiscalisation, des congés, la prise en charge du voyage et du transport des bagages.

Tu bénéficies également d’une couverture sociale et ta période de volontariat est prise en compte pour ta retraite !

Grâce au VIE, 70% des volontaires ont reçu une proposition d’embauche à l’issue de leur mission et 60% trouvent du travail à leur retour en moins de 3 mois.

Les obligations

Tu dois cependant être assidu, respecter les règles de l’organisme d’accueil et ne pas avoir d’incompatibilité avec une autre activité rémunérée.

Alternative 5 : Le S.V.E., le Service volontaire européen

sve europe

Tu souhaites partir à l’étranger en étant accompagné et tu souhaites t’investir dans un projet de solidarité ? Le SVE est donc fait pour toi !

Les conditions

Tu dois avoir entre 18 et 30 ans et être de la nationalité d’un pays européen ou pays partenaires. Il n’y a aucun critère de diplôme ou de qualification requis.

Tu dois candidater sur le site https://europa.eu/youth/volunteering/project_fr pour une mission à l’étranger.

Les avantages

En partant en SVE, tu as l’opportunité de partir entre 2 semaines et 12 mois et “tu bénéficies d’un accompagnement continu sous forme d’un cycle de formation, d’un tutorat et d’une formation linguistique” (source)

De plus, ton expérience est reconnue par un certificat de SVE YOUTHPASS accompagné d’une évaluation de l’activité volontaire et une mention des compétences acquises.

Tu es pris en charge complètement sur place (hébergement, restauration, transport). De plus, ta couverture sociale et ta responsabilité civile sont également prises en charge.

Tu reçois une indemnité allant de 140€ à 210€ par mois selon les pays.

Partir, c’est une question de choix, pas de moyens

Je voulais conclure par une réflexion à propos des voyages à l’étranger. Que ce soit pour étudier, faire un stage, travailler ou juste pour des vacances, partir est toujours une question de choix et non de moyens

argent voyager

Pourquoi je te dis ça ?

Parce que je suis convaincu que tu n’as pas besoin d’être richissime pour partir, ni d’avoir des parents bilingues, ni d’être un homme (je parle pour les femmes) !

Aujourd’hui, le voyage est plus qu’accessible avec des billets d’avion à moindre coût ! Et si tu n’as vraiment pas les moyens, il existe plein d’autres moyens de voyager : à pied, en vélo, en train…

La seule barrière qui peut vous empêcher de partir, ce n’est ni votre budget ni votre niveau en langue… C’est simplement vos barrières psychologiques : la peur de l’inconnu, la peur de la solitude, la peur des imprévus…

Essaye de voir tes peurs en face, imagine le pire. Oui, c’est paradoxal, mais ça te permettra de relativiser et de mieux appréhender, je t’assure. Smile

Alors fonce réaliser tes rêves et n’attend pas que quelqu’un décide à ta place, car personne ne le fera !

Pour recevoir 50% de contenu en + et ne rater aucun article, remplit le formulaire en bas de l’article 👇

5 alternatives à Erasmus pour partir à l’étranger sans regret
5 (100%) 1 vote

Partager :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 7
  •  
  •  
  •  

De retour d'Erasmus en Irlande, j'ai tellement aimé cette expérience que j'ai décidé de créer ce blog Destination Erasmus pour te donner des astuces simples et utiles pour t'organiser et partir toi-même... Destination l'Etranger !

Cet article a 1 commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer le menu

Tu es libre de recevoir gratuitement mon livre "Mieux gérer les formalités Erasmus pour partir l'esprit libre"