“Il était une fois 2 expériences étudiantes à l’étranger”

Voici ma participation au carnaval d’article que j’ai initié sur la thématique des expériences à l’étranger : stage, séjour d’études, volontariat, PVT…

Pourquoi ? Car partir à pour des expériences longue durée à l’étranger, c’est toujours angoissant. Et puis comment choisir entre un stage, un volontariat ou des études… Il y a tellement de types de séjour, de pays à visiter, qu’on s’y perd vraiment au moment de choisir !

carnaval d'article voyage etranger

Mais pas de panique, car ce carnaval est un condensé de témoignages de blogueurs partis à l’étranger qui t’expliqueront comment partir et ce que cela à changer pour eux.

Aujourd’hui, je me soumets également à l’exercice pour vous expliquer non pas une, mais deux expériences à l’étranger qui m’ont véritablement changé : un stage et un séjour d’études à l’étranger.

Le voyage : une histoire de famille

Aussi loin que je me souvienne, nous avons toujours voyagé avec mes parents.

D’abord en France puis en Italie, en Espagne, en Tunisie, au Maroc, en Irlande…

Ce que j’aimais le plus, c’était partir de la maison, voir cette dernière s’éloigner sans vraiment savoir ce qu’on allait découvrir là-bas, au bout de la route !

Mes parents s’inventaient aventuriers par moment : nous n’avions aucun plan et c’était la route qui nous guidait !

voyage famille

Après une nuit passée sur un petit bateau au port de Sète en famille

Quelques fois, je les ai vraiment détestés pour ça… J’étais terrorisée de ne pas savoir où nous allions dormir ou manger

Mais aujourd’hui, je les remercie de m’avoir habitué à cette sensation, qui, une fois maîtriser devient vraiment appréciable.

Une fois en âge de partir toutes seules, ma soeur et moi avons décidé de partir toutes les deux en Allemagne, à Munich pour rejoindre un ami. Et là, c’est le coup de foudre : la liberté totale…

Après cet épisode, j’ai saisi la moindre occasion de partir. C’était le début d’une grande aventure

Un stage dans Hôtel de luxe : je signe où ?

Pendant ma première année d’études, j’ai eu l’opportunité de partir en stage en Espagne.
Un hôtel 5 étoiles, pas très loin de la France. Logée, nourrie et payée, pendant l’été ! C’était le rêve…

stage espagne hotel luxe

Pourquoi un stage à l’étranger, en Espagne, dans un hôtel ?

Pour commencer, je devais faire un stage d’au moins 2 mois et demi dans ma formation pendant l’été entre ma première et ma deuxième année d’études pour valider mon diplôme.

Je ne voulais pas faire un stage chiant à mourir, dans un cabinet d’expert-comptable ou autre…

J’avais envie d’une vraie expérience alliant travail et plaisir !

En plus, je voulais désespérément améliorer mon espagnol franchement pas terrible. Les cours de langue et moi, ça faisait vraiment deux !

Alors quand notre professeur d’espagnol nous a parlé d’un stage dans un hôtel 5 étoiles, rémunéré, j’ai sauté sur l’occasion !

Heureusement que j’ai toujours été bonne élève parce que mes notes m’ont permis d’être sélectionné pour ce stage.

Comment s’est passé l’organisation et le stage ?

Comme tu l’as compris, je n’ai pas eu à chercher ce stage ! Il m’est tombé tout cru dans la bouche et j’en suis vraiment reconnaissante, car je n’aurais jamais eu l’idée de postuler pour un hôtel de luxe en Espagne…

Avant de partir, nous avions à régler quelques détails : la convention de stage, le trajet, la valise, un petit budget de départ et c’était parti !

L’organisation était assez simple finalement, car nous n’avions pas à trouver de logement et en comparaison de l’organisation d’un séjour d’étude d’un an, c’était vraiment facile.

Arrivé sur place, l’hôtel était grandiose : un spa, une piscine, un golf, une réception digne d’un palace… Bref, nous (2 autres étudiants de mon université) avions l’impression d’être dans un autre monde !

Ces 2 mois et demi de stage ont été rythmés par des soirées, des rencontres, du travail, des visites, des bourdes, des imprévus, la chaleur, et de l’espagnol (ou plutôt du catalan…).

DSC_0381

Pour moi, c’était le stage de rêve ! Loin de ma zone de confort, j’avais l’impression qu’aucun jour ne se ressemblait…

Je suis vraiment reconnaissante de la chance que j’ai eue ! Je n’oublierai jamais ce stage, mes collègues, mes amis. 🙂

Pour parler des côtés négatifs, ce stage et la distance ont signé la fin d’une relation de 3 ans.
C’était vraiment difficile d’encaisser à l’étranger sans ses amis et sa famille, mais il a bien fallu que je passe à autre chose et les Espagnols m’ont beaucoup aidé !

Une année d’études à l’étranger : les doigts dans le nez

études a l etranger irlande

À mon retour d’Espagne, je me languissais déjà de repartir

Quand tu attrapes le virus de la bougeotte, c’est difficile de s’en défaire !

C’est pourquoi j’ai décidé de faire une troisième année d’études rien qu’à l’étranger.

À ce moment, j’étais en deuxième année de DUT GEA et j’ai donc décidé de partir en DUETI en Irlande.

Le DUETI est un diplôme qui peut se faire après un DUT et qui te permet de choisir librement tes matières. Si tu veux faire de la psychologie alors que tu étudies le commerce, c’est possible !

Le seul bémol est que ce diplôme à lui tout seul n’est pas reconnu par l’État et par certaines universités ou écoles pour une éventuellement poursuite d’étude.

C’est donc important de vous renseigner sur les conditions d’acceptation des masters et bien évidemment choisir des matières en rapport avec la poursuite d’études choisie. 🙂

L’avantage du DUETI pour les personnes qui sont un peu perdues et qui ne savent pas dans quel domaine continuer leurs études, c’est de pouvoir tester des matières et connaître ce qui nous plaît ou non !

Pourquoi je suis parti ?

La raisons principale de mon départ était l’amélioration de mon niveau d’anglais ! Comme la plupart des français, j’ai beau avoir fait plus de 10 ans d’anglais dans ma scolarité, je n’étais pas plus capable de tenir une conversation dans la langue de Shakespeare.

Une autre raison qui m’a incité à partir pendant mes études était d’être encadré et de partir plus facilement.

Du moins, c’est ce que je croyais avant de postuler pour cette option. Parce qu’en réalité, il y a tellement de démarches à faire qu’il serait sûrement plus facile de partir seul !

Pour terminer, partir grâce au programme Erasmus me permettait de toucher des bourses qui m’ont permis de partir sans travailler sur place.

Comment je me suis organisé pour partir ?

Après avoir participé à une réunion d’information, on nous donne 2/3 mois pour sélectionner 3 destinations : l’Irlande était mon vœu numéro 1 !

Pendant cette période, j’ai fait des recherches à droite à gauche pour trouver la destination parfaite ! D’ailleurs si toi aussi, tu dois choisir une destination pour partir étudier, je te confie ma méthode pour trouver le pays qu’il te faut dans cet article.

adolfo-felix-1095302-unsplash

Une fois ces vœux choisis, c’est le silence radio de la part du service international de  l’université et puis nous devons remplir tout un tas de papier pour notre candidature, passer un entretien et finalement, connaître la réponse de notre destination !

Et là, le projet devient vraiment concret, on s’inscrit à l’université d’accueil, on fait nos demandes de bourses, on organise notre départ (billet d’avion, logement…).

L’été passe vraiment très vite, la valise est préparée depuis 1 mois et viens le jour du départ.

Comme une claque dans les dents qui te rappelle que tu ne vas pas voir tes amis, ta famille, ton copain pendant lonnnngtemps.

Et puis le voyage seul commence, Lyon/Dublin en avion, puis Dublin/Waterford en bus direct !

Mon colocataire vient me chercher à l’arrêt de bus en taxi (ouf, les 50kg de bagages auraient été lourds..)

Je m’installe et l’année peut enfin commencer !

vie nocture amis erasmus

Comment s’est passé mon année d’Erasmus ?

Au début, c’est difficile de comprendre tout ce qu’on me dit ! Je mets quelques semaines à prendre confiance et faire enfin des phrases sans “euh”, “I don’t understand”.

Je choisis mes cours : pour la plupart, je choisis des cours en marketing ! Mon domaine de prédilection. 😉

Après ça, je découvre la vie nocturne dès le premier soir, des Français, beaucoup de Français ! Je sais d’avance que je vais vouloir éviter ces derniers alors je suis des cours d’anglais et je me rapproche de Brésiliens, de Chinois, de Tchèques…

Au final, je m’entends tellement bien avec les Brésiliens qu’on va finir par former une bande.

On visite aussi : les Cliffs of Moher, Dublin, Galway, le Connemara… Je suis même parti d’Irlande pour visiter Londres, Amsterdam et Bruxelles !

DSC_0178

Pendant cette année de folie, j’ai aussi eu des moments plus compliqués. Des moments d’introspection, de remise en question notamment sur mon “avenir professionnel” et des grands moments de solitude… Mais cela fait partie de l’expérience !

Ces 2 expériences à l’étranger m’ont bel et bien permis de me forger, de grandir et d’apprendre à mieux me connaître. Même si elles m’ont fait vivre des émotions aussi positives que négatives, mon bilan n’est que positif !

Le bilan de mes expériences et la suite…

Partir à l’étranger est, selon moi, un excellent moyen de prendre du recul afin de faire les bons choix dans la vie :

  • “Est-ce que je dois rester avec mon copain s’il n’accepte pas mes choix ?”
  • “Est-ce que ce que j’étudie me plaît vraiment ?”
  • “De quoi je ne peux vraiment pas me passer ?”
  • Et donc “Qu’est-ce qui est essentiel dans ma vie ?”

Les 4 grandes leçons apprises à l’étranger

1. Je peux devenir qui je veux

Je m’explique : en Erasmus, personne ne te colle d’étiquette comme personne ne te connaît et que tout le monde à des standards différents.

J’ai donc découvert qu’à l’étranger, je me mettais beaucoup moins la pression pour correspondre à des standards admis de tous en France, puis qu’ils n’existaient pas.

2. Les étrangers ont des milliards de choses à nous apprendre

Vivre avec des étrangers peut s’avérer compliqué, car nous avons quelques problèmes d’incompréhensions dus à la langue, à notre éducation, etc.

Cependant, parler avec des étrangers est vraiment formateur ! Tu relativises beaucoup sur ta propre vie et tu réalises la chance que tu as d’être français.

Lorsque tu parles à des Brésiliens qui n’ont pas de sécurité sociale ou de droit au chômage, tu es content d’être français.

De retour en France, je t’assure que tu râles beaucoup moins !

Au-delà de ça, le partage des cultures est très enrichissant et les débats sont animés ! Les échanges sont riches, jamais ennuyeux si tu es curieux et que tu t’intéresses à une culture en particulier.

En partant en Espagne par exemple, j’ai totalement adopté leur mode de vie très “zen” qu’en France. Je me suis donc mis au yoga, à la méditation et à juste profiteur de l’instant…

DSC_0085

3. Je suis capable de réaliser mes rêves

Partir à l’étranger est considéré comme une épreuve insurmontable par la majorité des gens.

C’est sûr que ça fait peur, mais une fois que tu es parti, tu te sens comme libérer. Et lorsque tu goûtes à cette liberté, il est difficile de rester en place…

En élargissant ta zone de confort, tu te dis que si tu es arrivé à gérer un long séjour à l’étranger et tu réalises que tu es capable de beaucoup de choses dans la vie.

Qui sait, peut-être même réaliser ses rêves !

4. J’apprends à mieux me connaître

Définitivement la meilleure leçon que j’ai pu apprendre.

Loin de ses amis ou sa famille, loin de son cercle social classique, on est souvent beaucoup plus confronté à nous-mêmes

Beaucoup évitent ces moments de solitude à tout pris tandis que d’autres s’en servent pour prendre du recul sur leur personne afin de devenir un peu meilleur ou simplement être plus heureux.

Partir est l’occasion parfaite pour travailler son développement personnel. Par là, j’entends prendre conscience de ce qui nous rend vraiment heureux ou de ce qui nous rend malheureux.

On peut aussi faire le point sur son histoire et accepter les faits qu’on ne peut pas changer pour, une fois revenu, repartir à zéro. developpement personnel ecriture

Ce que j’adore en voyage, c’est prendre un carnet et écrire mes réflexions pour pouvoir les relire plus tard.

Et pour la suite…

europe erasmus destinationJe compte bien continuer mon exploration !

J’aimerais beaucoup vivre et travailler à l’étranger.

En attendant, je me contente de voyager par-ci par-là et rendre visite à mes camarades Erasmus.

Mes prochaines destinations : le Népal, le Brésil, le Japon…

Je compte bel et bien faire un tour d’Europe dans le cadre de ce blog ! Partant pour ce projet ?

Et vous, quels sont vos prochaines destinations et vos prochaines expériences ?

 

Pour conclure, que ce soit pour un stage ou des études, je te conseille vivement de prendre ton courage à deux mains et partir vivre un séjour longue durée à l’étranger.

Tu ne pourras qu’être enchanté de cette expérience si tu es bien préparé à partir !

J’espère que cet article sur mon expérience t’a plu et t’a donné envie de partir à l’aventure…

Afin de te préparer au mieux, je t’invite à consulter mes différents articles qui t’aideront à partir faire tes études à l’étranger. Tu peux également t’abonner à la newsletter en bas de l’article.

Partager :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 9
  •  
  •  

De retour d'Erasmus en Irlande, j'ai tellement aimé cette expérience que j'ai décidé de créer ce blog Destination Erasmus pour te donner des astuces simples et utiles pour t'organiser et partir toi-même... Destination l'Etranger !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer le menu

Tu es libre de recevoir gratuitement mon livre "Mieux gérer les formalités Erasmus pour partir l'esprit libre"