Mobilité internationale = une mobilité sociale ?

Avant de partir en Irlande pour 1 an, je savais à peu près les raisons de ce choix ! Je voulais améliorer mon anglais très moyen pour pouvoir assurer lors d’entretien d’embauche et décrocher un super emploi…

J’étais comme la majorité des jeunes aujourd’hui à penser qu’avoir des compétences en langue est la condition n°1 pour réussir professionnellement.

Après être revenu d’Erasmus, je me suis rendu compte que j’avais rapporté  bien plus qu’un niveau B2 dans mes bagages  !

J’ai donc fait des recherches pour savoir si une mobilité internationale change réellement la donne aux niveaux des opportunités professionnelles et permet une mobilité sociale.

Quelques chiffres

64 % des employeurs valorisent Erasmus

D’après l’Agence Européenne, 64 % des employeurs accordent une valorisation importante aux Erasmus dans leur recrutement (source)

La part de temps passé en emploi est, pour les jeunes ayant effectué un échange, largement supérieur (78 %) à celle de l’ensemble de la génération 2010 (66 %). (source)

Rémunération au premier emploi des jeunes partis à l’étranger dans le cadre de séjour en études ou stage :

capture revenu erasmus

Taux de chômage des jeunes partis à l’étranger :

capture chomage erasmus

Seulement 20 % des étudiants partent en échange

35 % des étudiants Erasmus sont boursiers sur critères sociaux contre 28 % dans l’ensemble des cursus

Seulement 20 % des étudiants partent en échange

Emmanuel Macron prévoit d’augmenter le nombre de jeunes pouvant bénéficier d’un séjour à l’étranger d’au moins 6 mois. Il prévoit qu’en 2022, ce sont 200 000 jeunes qui partiront par an dans l’objectif de faire partir 25 % des jeunes de chaque tranche d’âge.

destination erasmus mobilité socialeLe budget de la France pour financer le programme Erasmus+ est en hausse depuis 2014 avec des prévisions d’une augmentation du budget de 84 % en 2020 (source). “Avec un double objectif, quantitatif et qualitatif : augmenter à la fois le nombre de mobilités et le montant des bourses accordées” (source).

Pourquoi partir en Erasmus améliore-t-il la mobilité sociale et l’insertion professionnelle ?

Comme je te le disais dans l’introduction, partir en Erasmus ce n’est pas seulement revenir “bilingue” ! C’est aussi revenir avec tout un tas de compétences qui, sur le coup, ne nous paraissent pas si évidente…

Laisse-moi te dire qu’après être parti en Erasmus, tu vas pouvoir complètement revoir ton CV.

Les compétences académiques acquises

Un meilleur niveau de langue

C’est sans conteste l’une des principales compétences que tu peux acquérir si tu décides de partir en Erasmus ou en échange universitaire plus généralement.

Il est 100 fois plus facile d’apprendre une langue en vivant dans le pays, en pratiquant, en faisant marcher sa curiosité, etc. Pour ma part, je me suis découvert une réelle passion pour l’anglais moi qui, en France, en avais vraiment horreur !

destination erasmus mobilité sociale

Pendant les cours, vous devez comprendre l’anglais, retranscrire en anglais, poser des questions et répondre à des questions devant une classe entière de natifs parfois. Tous ces exercices sont beaucoup plus efficaces lorsque personne ne parle notre langue et c’est cela qui est recherché pour s’améliorer.

Si je peux te donner un conseil cependant, c’est qu’il est très facile, une fois arrivé, de rester avec des Français pour ne pas sortir de sa zone de confort… Sauf que ce n’est pas comme ça que tu vas pouvoir mieux parler anglais !Alors n’hésite pas à prendre des cours d’Anglais et te mélanger avec des internationaux et locaux pour avoir un panel d’accents, de langues et de discutions différentes.

destination erasmus mobilité sociale

Une autre approche pédagogique

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, les techniques d’apprentissage dans d’autres pays européens sont très différentes du système français.

Prépare-toi à devoir t’adapter, mais surtout, soit ouvert à ces nouvelles techniques ! C’est l’occasion d’apprendre des choses que tu n’aurais jamais pu apprendre dans ton université en France.

Pour te donner un exemple, j’ai pu apprendre à maîtriser Photoshop et Illustrator pendant mon Erasmus en Irlande ! Une compétence que je n’aurais jamais pu avoir dans mon DUT où on nous apprenait à nous servir d’Excel… Bref, j’ai appris énormément de la pédagogie irlandaise, beaucoup plus pertinente qu’en France dans le contenu des formations.

destination erasmus mobilité sociale

Les compétences non académiques

Les compétences non académiques sont des compétences que tu développes hors des cours. Ainsi, tu améliores ton savoir-être et tes qualités personnelles ! En voici quelques exemples :

Travailler dans un contexte culturel différent

Aujourd’hui, tu as peut-être l’impression que travailler avec des étrangers est très facile. Cependant, il est beaucoup plus complexe de travailler avec une personne de culture différente !

Pendant mon Erasmus, j’ai dû faire un travail avec une Finlandaise et ça ne sait pas du tout bien passer ! Elle a fini par m’ignorer et je ne l’ai jamais revue après la présentation de notre exposé…

Tout ça pour te dire qu’il est compliqué de comprendre et communiquer avec les membres d’un groupe de travail quand on ne parle pas la même langue. De plus, certains comportements peuvent être mal interprétés. Alors oui, avoir une expérience de travail en Erasmus est un gros atout, surtout dans une entreprise à portée internationale !

destination erasmus mobilité sociale

Autonomie et organisation

En partant en Erasmus, tu reviens forcément grandi ! Tu deviens beaucoup plus autonome en vivant seul ou en colocation pour la première fois pour certains. Tu dois également faire preuve d’organisation dans ta candidature et dans les démarches à faire pour t’installer. Ces qualités que tu développes dans ta vie personnelle te font devenir aussi plus mature sur le plan professionnel et c’est ce que recherchent les employeurs !

Ouverture d’esprit et capital culturel

Le mélange de culture en Erasmus te permet de créer des liens vraiment particuliers avec des personnes que tu n’aurais jamais approchées de prime abord. Et c’est un réel atout dans ton futur job, tu seras beaucoup plus ouvert d’esprit à la rencontre et la proposition de nouvelles idées.

Mobilité internationale = mobilité sociale : une corrélation évidente ?

Même si beaucoup de chiffres montrent qu’un échange ou un stage à l’étranger permet une meilleure insertion dans le monde du travail, la corrélation n’est pas évidente !

En effet, ce choix n’est pas forcément déterminant et les origines de la réussite professionnelle peuvent se situer en amont du séjour à l’étranger.

Effectivement, malgré la volonté de rendre le programme Erasmus le plus accessible possible, la majorité des étudiants qui partent en Erasmus dont issus de catégories professionnelles aisées.

Comment valoriser son expérience Erasmus ?

Pour certains employeurs, Erasmus peut être associé à l’idée promue par le film “L’auberge espagnole”. Fête, alcool, rigolade, voyage… Bref, rien de très sérieux !

Cependant, Erasmus n’est pas que cela et pour valoriser cette expérience en entretien d’embauche, tu vas devoir faire preuve de persuasion !destination erasmus mobilité sociale

Identifier ses compétences acquises (académiques ou non)

En reprenant la liste si dessus, tu peux lister les compétences que tu as gagnées grâce à Erasmus. Prouve-lui qu’il se trompe s’il pense qu’on ne travaille pas en Erasmus et cite-lui tous les avantages qu’il aurait à te choisir toi plutôt qu’un non Erasmus !

Les arguments supplémentaires

Le réseau international

destination erasmus mobilité socialeEn partant à l’étranger, tu as pu te faire des dizaines d’amis étrangers qui te suivent maintenant sur les réseaux sociaux ! Cela peut-être une excellente raison de t’embaucher si tu travailles dans le marketing et que l’entreprise veut justement se développer dans le pays d’un de tes amis Erasmus ou encore mieux, dans le pays où tu es parti et où tu connais quelques locaux.

Partir en Erasmus : une véritable gestion de projet

En soi, partir en Erasmus c’est limite une gestion de projet : tu as un budget, des contraintes, des choix à faire, des formalités à faire et à rendre à temps ! Un vrai casse-tête… Alors, valorise ça lors de ton entretien.

L’occasion d’apprendre à se connaître

destination erasmus mobilité socialeErasmus est le moment parfait pour prendre du recul sur son projet professionnel et faire le point sur ses envies. Ainsi, tu postuleras pour des emplois de façon plus ciblé. Ainsi, tu peux mentionner le fait qu’Erasmus t’a permis de réfléchir et qu’aujourd’hui, tu es sûr de ce que tu veux, c’est-à-dire travailler pour eux ! Ton interlocuteur n’aura donc pas l’impression de perdre son temps avec un jeune tout juste sorti de ses études et qui ne sait pas ce qu’il veut.

Dans tous les cas, Erasmus est une expérience positive d’un point de vue professionnel ! Je ne te parle même pas du fait que grâce à Erasmus, tu peux gagner confiance en toi pour pouvoir te créer tes propres opportunités de job.

Et comment faire si je n’ai pas les moyens de partir ?

destination erasmus mobilité socialeEffectivement, comme je te le disais, Erasmus a un certain coût ! Malgré les bourses, il faut prévoir d’avancer les coûts des premiers mois et ajouter le montant que les bourses ne couvrent pas. Pour cela, plusieurs solutions :

Tu peux déjà te renseigner sur les montants des bourses attribuées. Pour te donner une idée de ce que peut toucher un étudiant Erasmus boursier sur critères sociaux de niveau 1, j’ai touché 6090 € pendant mon Erasmus en Irlande (2017-2018) :

  • 1670 € de bourse CROUS
  • 1220 € de bourse régionale
  • 1600 € de bourse Erasmus
  • 1600 € d’Aide à la Mobilité Internationale (attribuée seulement aux boursiers du CROUS)

Ensuite, si tu es vraiment motivé pour partir, je te conseille de prendre un job d’été au lieu de glander la moule pendant toutes les grandes vacances.

Après, tu peux choisir un pays d’Europe de l’Est ou l’Espagne qui sont des pays nettement moins chers. Tu peux opter pour un logement chez l’habitant ou dans une résidence étudiante en fonction de ce qui est le moins cher.

Et si je ne suis pas étudiant ?

Si pour toi, les études c’est terminé ou que ce n’est pas encore à l’ordre du jour, c’est surement que tu es lycéens, professeurs ou chômeurs. Et bonne nouvelle, pour tout ces cas, la mobilité est possible.

Pour les plus jeunes, plus tôt vous partez et plus tôt vous avez conscience qu’il est possible de partir dans une autre ville pour faire les études qui vous plaisent réellement (dans les limites du possible bien sûr).

Ensuite, pour les chômeurs, faire un stage à l’étranger est un moyen de développer ses compétences en vue d’une réinsertion plus intéressante. De plus, cela vous permet de gagner en confiance.

Pour les professeurs, il n’est jamais trop tard pour partir faire un échange afin d’apprendre de nouvelles formes d’apprentissage et de faire découvrir la mobilité aux élèves à son retour.

J’espère t’avoir convaincu de partir faire des études, un stage ou simplement vivre une expérience à l’étranger, car il est nécessaire, plus que jamais aujourd’hui, de s’ouvrir sur l’international !

Si cet article t’a plus et que tu souhaites le partager, rdv en bas de l’article !

Note le contenu !

Partager :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 2
  •  
  •  

De retour d'Erasmus en Irlande, j'ai tellement aimé cette expérience que j'ai décidé de créer ce blog Destination Erasmus pour te donner des astuces simples et utiles pour t'organiser et partir toi-même... Destination l'Etranger !

Cet article a 0 commentaires

  1. Visitor Rating: 5 Stars

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer le menu

Tu es libre de recevoir gratuitement mon livre "Mieux gérer les formalités Erasmus pour partir l'esprit libre"